01 45 02 04 04

01 45 02 04 05

Immobilier : en 10 ans, les acheteurs français ont gagné 30% de surface

Posté le : 22/05/2017

Les encours de crédits immobiliers y représentent 64 % du revenu disponible brut des ménages (67 % en moyenne en Europe), à comparer à 128 % aux Pays-Bas et 194 % au Danemark. Le montant des encours correspond à 12 % du patrimoine non financier des ménages (15 % en moyenne en Europe). Les ménages accédants (ceux qui sont propriétaires avec un crédit en cours) représentent 31 % de la population.

Si la baisse des taux d’intérêt a été très importante dans l’ensemble de l’Union européenne, tous les ménages européens n’en ont pas profité de la même façon. Le Crédit Foncier a ainsi mesuré l’effet cumulatif de la variation des taux d’intérêt et de celle des prix immobiliers au cours des huit dernières années (2008-2016) : les habitants des pays qui ont également connu une baisse des prix immobiliers ont bénéficié d’un pouvoir d’achat significativement accru (+ 84 % en Espagne ; + 53 % en Italie) ; en France, un ménage pouvait acquérir en 2016 une surface supérieure de 30 % à celle qu’il pouvait acheter en 2008 ; en revanche la hausse des prix immobiliers dans certains pays (Royaume Uni ; Allemagne) a gommé pour partie la capacité d’endettement complémentaire obtenue grâce à la baisse des taux d’intérêt de crédit.