Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h

L'épargne responsable peine à s'imposer

11/07/2022
Thumbnail [16x6]

Pour la 2ème année consécutive, le Baromètre de l’épargne responsable établit un état des lieux de la relation des Français avec la finance responsable. 

 

En 2022, dans un contexte de marché plus volatil et incertain, les dimensions responsables (environnement, solidarité, social) sont moins prises en compte par les épargnants en matière de placements financiers par rapport à 2021 (-5%). La constitution d’une épargne de précaution constitue toujours un objectif prioritaire pour 82% des Français, en augmentation de +6% par rapport à l’année dernière.
 

 

Malgré un manque de notoriété des placements ISR, le taux de détention d’un ou plusieurs produits ISR semble en légère hausse : près de 1 Français sur 5 détient un produit ISR contre 16% en 2021. Les épargnants digitaux adhèrent davantage à l’épargne responsable que les épargnants traditionnels.

 

L’épargne responsable, un thème d’investissement toujours mal perçu
 

Selon l’édition 2022 de ce Baromètre, les dimensions environnementales, sociales et solidaires ne sont pas des priorités pour la majorité des épargnants lors du choix d’un placement, seuls 3% les citent comme premier critère de sélection. 

 

Comme en 2021, ceux-ci considèrent en priorité (1) la sécurité, (2) la rentabilité, (3) la simplicité et (4) la liquidité du produit. De plus, alors que la conscience de l’urgence climatique se généralise, le Baromètre met en avant un manque évident de notoriété et d’intérêt pour les placements responsables :
 

Près de 2 Français sur 3 ne connaissent pas la notion d’épargne responsable. Cependant, parmi les épargnants patrimoniaux, la notoriété des placements ISR s’est renforcée avec 3 patrimoniaux sur 5 connaissant l’investissement
ISR au moins de nom,
 

84% des sondés affirment que la crise sanitaire n’a pas renforcé leur intérêt pour l’ISR, 1 Français sur 3 estime que les produits ISR sont réservés aux gens fortunés. Néanmoins, la détention de produits ISR s’élargit tendanciellement :1 Français sur 5 détient au moins un produit ISR contre 16% en 2021. Cette progression est plus conséquente pour les épargnants patrimoniaux avec 1 personne sur 3, dont la moitié pourrait recourir à un investissement ISR dans
le futur.

63% des personnes interrogées déclarent n’en avoir jamais entendu parler (comme en 2021),
 

Plus des deux tiers des sondés n’ont jamais reçu de proposition de placement ISR de la part de leurs conseillers bancaires ou CGP,
 

Concernant la perception du rendement financier d’un placement ISR, 16% des personnes interrogées pensent qu’il est inférieur à celui d’un placement traditionnel contre 8% pensant qu’il peut être supérieur (59% n’ont pas d’idée
sur la question), et 39% pensent qu’il est impossible de mesurer le véritable impact d’un placement ISR.